Skip to main content

Posts

Showing posts from May, 2006

La Réunion en recettes : cari de lotte et son riz au lait de coco

Enfin, je réalise d'autres recettes réunionnaises. La cuisine de la Réunion, au carrefour des continents, à l'image de sa population, associe des saveurs européennes, asiatiques, indiennes et africaines.
Je vous propose le cari de lotte, tout simplement parce que je cherchais du poisson ce samedi-là, et que les queues de lotte m'ont tapé dans l'oeil. Pauvres lottes décapitées sur l'étal du rayon poissonnerie, eh oui, la lotte est moche, tellement moche qu'on l'appelle poisson-diable en allemand et en anglais (mais aussi poisson-moine/monkfish), aussi, on la propose souvent débarassée de son faciès.

Oui, mais une fois rentrés à la maison, que faire de ces deux beaux filets? Ni une, ni deux, j'ouvre mes tomes de Nigella et Jamie et compulse les index, mais les recettes ne m'emballant pas trop, je pense soudain à en faire un cari et j'ouvre alors Cuisine des Iles de l'Océan Indien (Edisud), ramené lors de mon dernier voyage à la Réunion il y a pr…

Laissez tomber vos recettes de brownies, voici le brownie classé X

Ami(e) lecteur/trice, si tu m'es fidèle, tu ne peux t'empêcher de remarquer que ô miracle, j'ai publié une photo! Yes! Je suis de retour sur les lignes à haut-débit de l'adsl intergalactique....mais je m'emporte tellement ma joie est grande:D

Permets-moi d'expliquer pourquoi cette recette est à réserver aux adultes.

En fait, c'est plutôt par sa forte teneur en cacao et par sa richesse que je l'explique, je doute que les enfants en raffolent, mais que sais-je? De plus, une bouchée et on est accro, quitte à se rendre malade, car bien sûr, si on ne croit plus au Père Noël, on sait bien qu'un gâteau aussi bon ne peut être qu'une bombe à calories! Et qu'autant de beurre finit par plomber douloureusement le foie!

Mais là, tu te dis, qu'est-ce qu'elle raconte, les brownies ça se mange au carré, et tu as raison, mais je refêtais mon anniversaire avec mes parents, j'ai donc réalisé la recette dans un moule rond, découpé le bord et pimpé un…

La semaine du commerce équitable s'achève...

...il était temps d'en parler!

Voilà quelques années que je connais le commerce équitable, grâce à une collègue et amie stagiaire qui s'engageait dans l'association Max Havelaar pendant son temps libre (c'était en 1998, à l'époque, ils venaient d'obtenir que Monop distribue une marque de café portant leur label, c'était donc tout au début). Au fur et à mesure que l'éventail des produits s'est agrandi, je me suis mise à acheter de plus en plus souvent des produits issus du commerce équitable car mon amie avait raison et je la remercie de m'avoir mis la puce à l'oreille. On s'est perdues de vue mais j'ai souvent une pensée pour elle quand je mets du cacao bio-équitable dans mon caddie ou quand je me rends chez artisans du Monde de temps à autre.

Pour ceux qui ne connaissent pas bien l'idée derrière cette étiquette, il s'agit de payer un peu plus cher certains produits afin que leurs producteurs aient un niveau de vie plus décent.…

Je reviens avec des cookies plein les poches

Comme j'ai quelques difficultés techniques pendant ce changement de look, j'ai effacé ce billet, le revoilà donc...

Ce n'est pas que je voulais me faire prier, mais c'est une coïncidence amusante que ces derniers jours une envie de bloguer me démangeait et qu'hier, deux de mes lecteurs préférés (Omelette et Dorian) se sont manifestés par commentaire interposé.
Ce matin, en les lisant (avec grand plaisir) je me suis dit qu'il était temps de dépasser le fait de ne toujours pas pouvoir publier des photos et de ne disposer que du bas débit (ben oui, allez savoir, le dossier est soi-disant bloqué entre free et F Télécom). Mon blog me manque, alors tanpis pour les photos, on va se débrouiller sans;)

Vous avez sans doute remarqué que les autre blogueurs sont aussi des passionnés de cookies (voir Marie de Paris, Thalie, etc, etc.). Je pense à ma ligne (courbe plutôt, erm) et ces derniers temps, j'essaie de nouveau des recettes *light*, dirons-nous, sachant quand même …