Skip to main content

Posts

Showing posts from November, 2006

Oven-baked risotto ou Risotto au four

What a discovery! Hardly any stirring to do, no agonizing about how cooked the rice is, how hard it should stay, at what point it turns soggy...it's risotto without the usual hassle.

Well it is true, that, after Nigella, I sometimes find that stirring endlessly for half an hour brings some form of comfort to the overactive soul, but really, I like my risotto well done, and not medium or even worse rare (something I was served in a wannabe trendy Munich bar/restaurant/beergarden and which put me off risotto-eating out of home). And this means stirring longer and agonizing longer over whether the risotto's really done, and sometimes missing the turning point and finding yourself with a not delicious block of stodgy overcooked mess.

So I was really chuffed when I lifted the lid off my Le C. to find that my risotto had absorbed all of the stock, was delightfully well-cooked and still retained a little bite. The egg and cream preparation just had to be mixed in and already it stopped…

Week-end chez l'Empereur

Ce week-end, nous sommes allés chez nos amis Marc-Aurèle et Alvyne en région parisienne, visiter leur palais et passer un peu de temps ensemble. Il a fait très beau dimanche, ce qui n'a rien gâché, et bien sûr nous avons très bien mangé, car Alvyne est une excellente cuisinière. Elle doit me donner des recettes du Bénin, mais chut! on en reparlera!

Alvyne m'a confié avoir été un peu soucieuse du menu, car elle cuisinait pour moi, mais pour moi c'était pareil lors de leur venue cet été, j'avais d'ailleurs appelé Nigella à la rescousse.

Samedi soir, après avoir été abreuvés de Vouvray depuis le goûter (hé hé!), nous avons dégusté une tarte à l'aubergine et à la mozzarella, suivie de merlu en papillotte accompagné de riz et de sauce hollandaise. Pour le dessert, une tarte aux fruits du pâtissier.



Dimanche midi, après une partie de boules gagnées par les filles, suivie d'une revanche des garçons, des petits pâtés de viande et leur salade précèdaient un canard rô…

Du pain à l'ancienne à la maison, sans effort ou presque...

la première miche



Alertée par Ilana, qui a partagé un lien vers un article du NY Times, j'ai moi aussi voulu tenter ce pain mystérieux, dont on nous vante la texture, la croûte, le goût, tous fabuleux et comme tout droit sortis d'une boulangerie à l'ancienne, et ce, en plus, avec peu d'efforts....


Enfin, si peu d'efforts veut dire sans pétrir, car sinon, au moment de la mise au four, ça commence à se corser nettement.

Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais, je vais vous interpréter la chose telle que je l'ai vécue...

Ce boulanger new-yorkais nous explique comment, en troquant le pétrissage, le sachet de levure entier et le sucre contre un tout petit peu de levure, beaucoup de temps et l'utilisation d'une cocotte en fonte, on obtient un pain avec une mie formidablement aérée, une croûte bien craquante et un goût très agréable, un pain à l'ancienne, somme toute. Et en plus, il est hyper sympa et veut s'assurer que le journaliste en permettra l'…

Cookbook Addict's first birthday!!! Cookbook Addict a eu un an!!!

Crédit photo: fancyflours.com

Scroll down for English

Eh bien, figurez-vous que j'avais oublié l'anniversaire de mon blog à cause de différentes choses (et personnes)....cet anniversaire du 12 novembre. Enfin, pas vraiment, puisque j'ai créé ce blog en avril 2005, mais j'étais trop timide pour poster correctement, et puis je me disais qu'avec un bébé bientôt, je n'aurais pas le temps, mais je n'avais pas d'appareil numérique non plus, ce qui compliquait les choses. J'ai attendu d'avoir mon bébé. C'est là que j'ai réalisé que je trouvais quand même le temps de cuisiner et de bloguer. Donc, nous y voici, un an après avoir ressuscité ce blog. Je peux donc désormais proposer une très chic rubrique "il y a un an...." en bas de mes billets.

Je suis toujours accro aux livres de cuisine, mais pas autant que d'autres (spéciale dédicace à Anna!) Ma collection tourne désormais autour des 100, et je n'ai *que* trente ans (et demi, OK…

Sicily - part III.....the market in Cefalù

There were two alleys : one for food, the other for clothes and other stuff. I owe the pics to the Daddy, who was much less embarassed than I was at taking photos of strangers and their goods.
The fruit and veg cornucopia is due to the generous climate of Sicily as well as to there being many growers' patches near the town.
There is no myth, the lemons are sometimes as big and juicy as grapefruit, and sold, like the other citrus fruit, still greenish around the edges. That gives them a slight taste of limes, by the way. The aubergines (eggplants) can be humongous and a lighter shade of violet with white seams, or as found here, or again tiny and very dark. Basil is cheap as old chips and sold by in huge aromatic bunches.

There are, of course, olive and spices stalls, and like in the supermarket, the cheese stalls have long queues and you've got to fight to get the last of the ricotta. I appreciated being treated with the same respect as the local customers by the cheese guy, who …

Vacances siciliennes (III).....le marché de Cefalù

Le marché s'étendait sur deux voies, l'une réservée à l'alimentation, l'autre aux vêtements et à la quincaillerie. Les photos sont dûes à la témérité du Papa, beaucoup moins gêné que moi par le fait de prendre en photo des inconnus et leurs marchandises.
L'abondance des fruits et légumes à prix bas s'explique non seulement par le climat généreux dont bénéficie la Sicile, mais aussi par le fait que tout autour de la ville se trouvaient des parcelles de cultures maraîchères.
Pas de mythe : les citrons ressemblent parfois à des pamplemousses tellement ils sont gros et juteux, vendus, comme les autres agrumes, encore un peu verts. Ce qui leur confère d'ailleurs un léger parfum de citron vert; les aubergines sont de plusieurs types : grosses et gonflées, la peau violettes et plus claire par endroits, ou encore comme on les trouve ici, ou encore toutes petites et bien foncées. Le basilic est vendu en grands bouquets à prix modique.
On trouve des stands d'olive…

Vacances siciliennes (II) ...Laisse le flingue, prends les CANNOLI!!

Qui ne s'est jamais demandé, en regardant le Parrain I, mais que sont donc des cannoli et pourquoi il fallait laisser le flingue, mais ne surtout pas oublier les cannoli avec le macchabée? Bien sûr cette question ne concerne pas ceux qui ont déjà eu le plaisir d'y goûter, et à qui l'idée ne viendrait pas de les laisser moisir dans une voiture...

Laissez-moi faire les présentations...Cannoli, pluriel de cannolo, croustillants cigares de pâte frite, garnis de l'omniprésente (dans la pâtisserie sicilienne) crema di ricotta, soit de la ricotta mélangée à du sucre glace, des pépites de chocolat noir, et décorés d'écorce d'orange confite.

Cette douceur toute simple peut parfois être vendue hyper sucrée, donc méfiance, il faudra choisir avec discernement.
Evidemment, afin de me faire une idée précise et pour avoir une certaine crédibilité, j'en ai essayé de différentes provenances (au moins 4 pâtisseries différentes, y compris le dernier, nostalgique, dégusté au café…

Vacances siciliennes (I) ...formaggi

Ah, la Sicile! Avant de partir, comme à chaque fois que je me rends en terre inconnue, j'ai essayé d'ignorer les clichés impromptus qui ne peuvent s'empêcher de s'immiscer dans mon imagination et je me suis forcée à avoir une certaine neutralité, euh, mentale, disons, afin de m'imprégner de nouvelles impressions.

Alors, dans ce cas-ci, les clichés en question se suivaient en diaporama au son de la musique du Parrain et comprenaient de gros citrons avec leurs feuilles sur fond de mer azur, de vieilles dames avec des châles noirs ainsi que du linge séchant au rebord des fenêtres. N'ayant jamais mis les pieds en Italie, j'arrivais donc sans préjugés....enfin, je pense...

Je rêvais vaguement de brioches remplies de gelato au petit-déjeûner, façon Nigella (voir son livre Forever Summer), de me goinfrer de pâtes et peut-être, si le temps le permettait, de profiter un peu de la plage avant de faire craquer les coutures de mon bikini.

Tous ces voeux, et même davantage…

Sicily - part II.....Leave the gun, take the CANNOLI!!!

Who hasn't wondered, while watching the Godfather I, what on earth were cannoli and why they were so important that they shouldn't be left in a car with a dead wiseguy? Of course that doesn't include people actually acquainted with the said pastries, who wouldn't for a second think of ever forgetting a box of those wonderful delicacies.
So let me introduce you... Cannoli (plural form of cannolo), crunchy cigars of deep-fried pastry crusts, filled with the omnipresent (at least in Sicilian pâtisserie) crema di ricotta, simply ricotta mixed with icing sugar, small chocolate chips and decorated with some candied orange peel.

This simple delight can come in oversweetened guise so beware and choose wisely. Of course, for the sake of testing and experience, I tried them from different shops (at least four times, including one last nostalgic roll from the airport café).

The following picture was taken at the Caffé Antico Spinnato, one of the places to people watch in Palermo. Th…

Sicily - part I.....cheesy

En français dès que possible...

Ah, Sicily! I don't know where to start telling you about my holidays. When I leave for a place I have never visited before, my mind usually conjures up a series of clichés which I try to ignore, then I make a conscious effort to have a blank mind ready to be impressed by a myriad delights. So in this precise case, the clichés were played to the tune of the Godfather theme and involved fat, misshapen lemons with their leaves on shot with the deep blue sea in the background, little old mammas with black shawls as well as laundry hanging from the window racks. You see, I had never even set foot in mainland Italy so I was really coming with no prejudice (or was I?)

I had a faint hope of breakfasting on a gelato-filled brioche in Nigella fashion (see her Forever Summer book), stuffing myself with pasta and perhaps, if the weather allowed, taking advantage of the beach and the sea before my bikini started to burst at the seams.

All those wishes, and much…