Skip to main content

Posts

Showing posts from February, 2007

5 things you don't know about me / 5 choses que vous ne savez pas sur moi

1. I don't smoke.
2. I don't work.
3. I got my driving license on the eve of my 24th birthday and only started driving 5 and a half years later (1 and a half or so ago).
4. I never wear high heels.
5. I am in London next weekend.

1. Quand j'étais petite, les autres croyaient que j'étais chinoise/japonaise. Ca m'énervait.
2. Je n'aime pas trop le jus d'orange en brique.
3. Je suis nulle en plantes.
4. Je suis en congé parental.
5. Je suis un peu germophobe (comme Monk, mais en bien moins pire).

Si vous êtes bilingue, ça fait dix choses que vous n'aviez pas besoin de savoir.

St VALENTIN 2007

Bon, bien sûr c'est un peu un cliché la St Valentin, mais nous fêtons notre PACS ce jour-là alors autant marquer l'événement. En ce moment, j'ai un peu perdu l'inspiration, pas trop envie de me compliquer l'existence avec une cuisine compliquée, alors je fais simple. Je voulais aussi tester de nouvelles recettes pour émerveiller le Papa. Et ça a marché!

Pour le commencement, je me suis servie de ce livre, toujours bien pratique pour des recettes simples mais originales. Crottins de chavignol panés à la noisette sur un lit de roquette. Il a été très impressionné, je vous assure. Pourtant, il suffit de paner les crottins coupés en deux dans de l'oeuf battu, puis de la noisete en poudre et de faire frire dans un peu d'huile à la poêle.


Ensuite, toujours dans ce livre, du boeuf Strogonoff (Stroganov? comme vous voulez) accompagné de basmati. Pas bien dur non plus. Oignon et champignons (plutôt frais comme ici, qu'en boîte comme dans la recette) sautés. Puis b…

Poulet massacré de la St-Valentin

Voilà une petite idée pour faire le (la) malin(e) demain soir avec votre dulciné(e)...briller par votre intellect tout en l'émerveillant par vos talents de cuisinier (e) accompli(e)...

Le massacre de la St-Valentin eut lieu à la grande époque des affrontements mafieux durant la Prohibition aux Etats-Unis en 1929 plus exactement. Le gang d'Al Capone exécuta alors plusieurs hommes de son rival Bugs Moran pour contrôler le marché de Chicago.

Mais cette recette n'a en fait rien à voir avec l'histoire des E-U, mais plutôt avec les traditions juives d'Italie puisqu'à l'origine c'est une recette du ghetto vénitien (Nigella).

Lecteur, lectrice, laisse sortir ta rage en dépiautant un poulet rôti très simplement au four dont tu serviras les jus et la chair ainsi massacrée avec des tagliatelles, du romarin, des pignons et raisins secs et pour faire joli, du persil haché. Un plat délicieux, un peu gras, certes, mais ce n'est pas de la graisse de porc. Trouve-toi u…

Reader meets author...(Morrissey, Southpaw Grammar)

Loin de moi l'idée de me voir comme Auteure (avec un grand A), mais bon, c'est quand même moi qui écrit ce blog, quel que soit le point de vue qu'on ait sur sa qualité. Et vous autres, enfin vous trois (ah ah) vous le lisez, vous êtes donc mes chers lecteurs. Parmi vous, il y a Laurie, qui vit à Metz et est une vraie Lorraine, pas comme moi qui ne suit qu'un rapport vaguement parisien. Et ce dimanche, nous nous sommes vues pour la deuxième fois. La première fois, je ne l'ai pas fait savoir car je n'avais aucune recette à présenter, même si on a fait le marché ensemble, et que Laurie m'avait offert de délicieuses langues de chat. Je vous les recommande chaudement si vous les croisez, elles sont délicieusemant pralinées avec un je-ne-sais-quoi qui rappelle le lait concentré sucré...

Mais aujourd'hui, il y a les cookies de Bill. Qui nous ont bien plu à toutes les deux, sans parler du Papa qui en a dévoré quelques uns lui aussi. En plus je vous remets une co…

Have I just baked a cupcake?

I know it looks strange...but I think it has the makings of a cupcake to it...

Cantines, collectif

Au début ça me paraissait être le livre bobo par excellence, régressif à souhait et un peu moche par choix. Finalement, c'est un livre rigolo qui rappelle plein de souvenirs aux "jeunes" trentenaires comme moi et vous, ceux qui y ont mangé, à la cantine.

Il y a des recettes qui évoquent la cantoche mais revues par les grands chefs de ce monde (parisiens), comme le gratin de coquillettes et l'omelette à la ratatouille, et puis il y a les petits billets nostalgiques de plusieurs auteurs spécialisés dans la bouffe.

Quelqu'un se colle au Ménélik, l'un des bons souvenirs de ma jeunesse, celui très convoité qu'on n'avait pas le droit de prendre en double, même en douce on ne passait pas les yeux bio-ioniques de la surveillante, mais certains détestaient ça et voulaient bien nous le refiler, à condition de le réclamer en prem's (Alex, je crois que tu n'aimais pas ça...)

Moi, je me rappelle de la révolte contre Jean-Michel, fils raté et vaguement rocker …