Skip to main content

Posts

Showing posts from May, 2011

Bento franco-sino-japonais et poulet aux poivrons

Je tente d'apprivoiser mes bento : comment les remplir? quelles quantités y mettre? comment aménager l'espace intérieur pour ne plus avoir faim après mais sans s'alourdir non plus?
Bon, là, je triche car je mange chez moi, et la ratatouille en moules à muffins risquerait fort de se renverser en cours de route sur le peu de chou-fleur l'accompagnant sur le trajet du boulot. J'ai aussi un flan en ramequin qui serait plus à l'aise dans un autre récipient... c'est juste pour m'entraîner.

Il y a donc :
*deux bouquets de chou-fleur à l'eau (je mets toujours un peu de bicarbonate de soude pour atténuer l'effet secondaire du chou)
*de la ratatouille maison
*du riz japonais avec des navets eux aussi japonisants (tirés du livre de Laure Kié) saupoudrés de sésame grillé
*du poulet aux poivrons
*une panna cotta aux cerises à l'agar-agar

Pour le poulet aux poivrons, avec lequel je me suis régalée, je commence par une version kid-friendly pour les gosses s…

Sour cream coffee cake : un grand classique

Comme son nom ne l'indique pas, le coffee cake est un gâteau accompagnant le café, pas un gâteau aromatisé au café, tout comme le Madeira cake ne contient pas de vin de Madère.

Grand classique américain recouvert de streusel /crumble et souvent garni de confiture, fruits, ou de cannelle, comme ici, il n'est pas trop riche et convient à toutes les occasions "sociales" de la journée, café de la mi-mâtinée (coffee morning entre desperate housewives ;-), dessert ou teatime.


Je l'ai préparé pour accompagner la dernière heure de conversations avec "les Dames", des mamans anglophones que j'aidais avec leur français autour d'une tasse de thé et de pâtisseries...ça va me manquer.

La recette est tirée de Baked : New Frontiers in Baking, de Matt Lewis et Renato Poliafito, dont j'ai déjà parlé ici. J'ai divisé les proportions par 2 ce qui convient parfaitement à un moule carré de 20cm de côté -celui que j'utilise pour les brownies- j'ai égale…

Bento basics

Et voilà, après la tempête, votre blog préféré se met à l'heure du bento. Vous le savez déjà, lecteurs et lectrices fidèles, je suis devenuejapanophile au fil des mois, comment échapper, donc, au bento? Jusqu'ici je n'avais pas l'occasion de manger dehors le midi, et je mangeais à peu près comme mes enfants, mais des changements se profilent à l'horizon, et le bento me semble la meilleure alternative au restaurant -trop cher à la longue sans parler des calories, au sempiternel sandwich -mais je ne dis pas non à un jambon-beurre bien fait, comme lors de mes années lycée (8 francs à l'époque, en plein Paris, incroyable à l'heure actuelle), ou à des vieux restes réchauffés. Enfin, pas la peine de se voiler la face, hein, je pense que mes bento futurs seront essentiellement composés de restes. Mais bon, il vaut mieux qu'ils finissent en bento plutôt qu'à la poubelle au bout de trois jours, soit dit entre nous...

Moules à oeufs ou à onigiri
Les grands pri…

Paris : Sadaharu Aoki

Many people associate Paris with world-renowned pâtissiers like Pierre Hermé or Ladurée for their macarons and other creations, and while the Japanese go gaga over French creations, the French have developed a love for all things Japanese - I know I have over the past year.

Sadaharu Aoki has now been firmly established on the Parisian scene, from the moment he whipped out his black sesame éclairs and his matcha layered slices. He now owns a few places in Paris as well as Japan, and I think he has cleverly and subtly managed to fuse French techniques with Japanese flavours.

So on the Sunday, after the marathon had been run and the champion showered, we were both starving but it was already mid-afternoon and there couldn't be anything too heavy involved. I suggested we board the bus that conveniently left from behind our hotel to take us directly to one of Aoki's teahouses on the Boulevard de Port Royal.


It's a tiny shop with a few tables in a minimalistic environment but we w…

Muffins ricotta fraises

Encore une recette adaptée de Muffins par Marc Grossmann (voir les muffins aux pépites). Sauf que je n'avais pas de ricotta, alors j'ai mis du quark -un fromage blanc un peu épais, et complété avec du cottage cheese local.
Les proportions donnent vraiment des muffins énormes, mais je congèle le surplus pour les servir plus tard, car après une journée, en général les muffins sèchent, même en boîte hermétique. Il suffit ensuite de les sortir du congélo environ une heure avant de les manger, ou alors de leur faire faire un petit tour au micro-ondes si on est pressé.


Muffins ricotta fraises,
adaptés de Muffins par Marc Grossmann

400 g de farine blanche ou semi-complète
4 cc de levure
200 g de sucre
300 g de ricotta ou autre fromage frais
85 ml d'huile végétale (soit 1/3 tasse mesure)
100 ml de lait demi écrémé
2 œufs, séparés.
300 g de fraises, coupées en morceaux


Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la farine, la levure, le sucre et une pincée de sel. A part, mélanger  la r…

Muffins aux pépites de chocolat

Un muffin classique mais facile à rater, à rendre trop sec, trop gras, trop sucré. La première fois que j'ai fait cette recette, j'étais déçue : avec 1 cc de sel et 50g de sucre (selon le livre), ils n'étaient pas du tout sucrés et beaucoup trop salés. Par contre, ils étaient moelleux sans être gras et avec une quantité assez juste de chocolat. J'ai donc pris note de ne mettre qu'une pincée de sel et davantage de sucre.

Ce livre est sympa, il contient 29 recettes dont une salée -si on ne compte pas celle-ci!- et les commentaires de Bob, aka Marc Grossmann, New Yorkais exilé à Paris, propriétaire de Bob's Juice Bar. Bob, mi-hipster mi-bobo, a créé des recettes de muffins intéressantes et variées, dans l'air du temps (une sans gluten, les autres avec de la farine semi-complète, des flocons d'avoine, du lait de coco...) et les photos d'Akiko Ida les rendent forcément appétissants.



Muffins aux pépites de chocolat,
adaptés de Muffins, par Marc Grossmann a…